SEUL ...AVEC LES AUTRES


La course en sentier est du temps que je me garde pour moi, égoïstement, pour me couper du monde parfois étourdi dans lequel je vis. 

Si mon quotidien peut être un tourbillon et même… un ouragan,
j'essaie de m'éloigner de ces journées de fous en retraitant dans la forêt.
En fait, me libérer l'esprit, entrer en symbiose avec l'environnement; bref, être dans le moment présent me permettent de retrouver le leitmotiv que me répétaient mes éducateurs à la petite l'école: ' Un esprit sain dans un corps sain' et qui est résumé dans l'acronyme ASICS.
Pour ma part, dans la jeune soixantaine, j'avoue que je ne cherche plus la performance ( de toute façon, je serais incapable de suivre les plus rapides hihihi…), mais la constance dans l'effort.
Ainsi, au départ, si je côtoie des lapins rapides, je me console dans mon rôle de tortue plus ou moins lente et, comme dans la fable de La Fontaine, je finis souvent 1er sur la podium… dans ma catégorie d'âge. Sur ce, je dois avouer qu'il m'est arrivé d'être le seul à faire partie de ce groupe privilégié des sixties. À ce moment, je me demandais si j'étais 1er,2e ou 3e, pfff! ahahah! seul…avec les autres.
Humblement, comme couronnement de mes efforts, je m'abreuve du support des autres participants et des encouragements des … derniers supporters à l'arrivée, fier de moi et de l'expérience vécue, car je sais que j'ai tout donné pour me dépasser et sortir de ma zone de confort. Carpe diem!
LE DOYEN
Richard Duquette

 

credit photo : Guillaume Milette


2 comments


  • Le Magnifique

    Beau texte Le Doyen, et sérieux pour une fois!


  • JF

    Tu es une belle inspiration pour nous tous Richard! j’espère sincèrement avoir la forme pour faire de même à ton âge! Keep on rockin!
    J


Leave a comment