Ne pas lâcher pour accomplir mon rêve : Mon IronMan


Je m’appelle Mathieu Gosselin et je suis un passionné du sport depuis mon jeune âge, car il me permet de dépenser mon énergie, de me changer les idées et de me surpasser au niveau personnel.

 En fait, depuis ma tendre enfance, j'ai toujours été quelqu'un possédant beaucoup d'énergie et pour me permettre de canaliser celle-ci, mes parents m'ont poussé vers le sport , dont le soccer  que j'ai pratiqué durant 3 ans. 

 Au secondaire, j`ai découvert ma passion pour la course à pied alors qu'on devait passer le test Cooper et, par la suite , s'est ajouté le cross country. Depuis, j'ai  la course à pied dans les veines.

 En 2010, je me suis mis plus sérieusement à l’entraînement pour compléter mon premier  10 km à Ottawa. Cette épreuve fait partie de mes meilleurs souvenirs car, pour la première fois, j’ai traversé la ligne d’arrivée et entendu les spectateurs nous encourager.

J’étais fier de ce que je venais de réaliser .

 Par la suite, j'ai pris part à plusieurs courses un peu partout au Québec.

 En 2012, je voulais essayer autre chose, tout en gardant ce sentiment que je ressentais envers la course. Alors, j’ai commencé à m’entraîner en triathlon et  j’ai tout de suite eu la piqûre.

 Deux ans plus tard, j’ai eu une maladie professionnelle : j’ai été opéré pour les tunnels carpiens. Ce fut une année difficile, car j’ai eu des complications et les médecins envisageaient la possibilité que j'arrête complètement le sport. Ajoutons à cela que j’ai dû   réorienter ma carrière, car  je vivais  constamment avec la douleur. Malgré ces souffrances avec lesquelles je cheminais et l'accord des médecins, j’ai appris à la dure à les gérer , j’ai continué à bouger et à persévérer en m'adaptant.

 Finalement, j’ai suivi les étapes du triathlon: un sprint en 2016,  un olympique par la suite et, finalement, un 70.3: le Goldman Abitibi, à Val- d'Or.

 De plus, je m'étais toujours promis qu'à mes 30 ans, j'allais compléter  l'IRONMAN , mon rêve. Donc, après en avoir  parlé à ma conjointe,  j’ai décidé que le 19 août 2018, je serais  au départ du IRONMAN de Mont-Tremblant .

 J’ai donc commencé l’entraînement en novembre 2017 avec mon coach, Michel White, et, jusqu’à maintenant,  tout se déroule bien. Je dois ajouter que je suis privilégié, car j’ai une conjointe conciliante qui m’encourage et qui comprend que, parfois, je suis absent une partie de la journée, car j’ai de grosses sessions.

 Malgré tout ce que ce projet implique, je réussis assez bien à maintenir un équilibre entre la famille et mes entraînements. À cet effet, lorsque cela est possible,  je vais courir et  j’amène mon petit garçon avec moi: cela nous permet de passer de beaux moments ensemble d'autant plus que j'aimerais lui transmettre ma passion de l'entrainement. 

 En somme, grâce au support de ma famille, de mes amis et de mon patron du Sports  Experts , Atmosphère de Val-d’Or , je  reste motivé  et  leur appui m'encourage à ne pas lâcher pour accomplir mon rêve : Mon Iron Man.

 

Mathieu Gosselin


Leave a comment